Viviane Lambert, la mort d’une battante

Viviane Lambert, la mort d’une battante

Durant des années, elle s’était battue pour faire respecter le droit à la vie. Elle avait lutté contre le corps médical et contre l’Etat français pour que son fils, Vincent, soit maintenu en vie. Après un très grave accident de la route, âgé de 32 ans, Vincent Lambert s’était retrouvé plongé dans le coma. Il en était sorti vivant mais, tétraplégique. Tout le monde se souvient de ce qui était devenu « l’affaire Vincent Lambert ». Une bataille juridique terrible s’était engagée entre la famille de Vincent et l’Etat qui mettait en avant, sur fond de Loi Leonetti, « le droit à mourir dans la dignité ». Mais Vincent ne voulait pas mourir. Pourtant, le corps médical en décidait autrement. La mort de Vincent Lambert avait été provoquée par déshydratation le 2 juillet 2019. Il est mort après une agonie de 9 jours le 11 juillet à 8h 20 du matin… La mort provoquée de Vincent fut un choc effroyable pour Viviane Lambert, sa maman, qui depuis cette date, sombrait dans une profonde dépression. Jérôme Triomphe, son avocat que nous avons joint au téléphone nous l’a confirmé. « Viviane n’a jamais supporté la mort « provoquée » de Vincent. Depuis 3 ans, elle souffrait terriblement de sa disparition ». Dépression qu’elle était parvenue à vaincre « grâce à sa Foi profonde » explique son fils, David. Depuis 2013, certains journaux français dénonçaient souvent violemment la lutte de cette femme en avançant « l’acharnement thérapeutique » pratiqué contre un tétraplégique. A plusieurs reprises, au contraire, lors d’interview que nous avait accordé Viviane Lambert, elle nous expliquait les progrès réalisés peu à peu par son fils « parce que quelqu’un s’occupait de lui ».

Elle est décédée le 19 décembre dernier, à l’âge de 77 ans, à l’hôpital d’Avignon. Viviane Lambert qui laisse le souvenir d’une femme délicate et courageuse sera inhumée vendredi 23 décembre 2022. Une Messe de funéraille sera célébrée ce jour à l’Abbaye Sainte Madeleine du Barrou dans le Vaucluze.

Nous reviendrons plus longtemps sur sa disparition.