« Quelque Chose » Libérer la Parole sur l’Inceste avec l’association Envies-Enjeux

“Quelque Chose” : un dispositif pour libérer la parole sur l’inceste

Citizen Light a rencontré lors d’un événement « Pour en finir avec l’inceste » qui se déroule actuellement sur Forqualquier (04) , Chloé et Alexandra de l’association ENVIE-ENJEUX le relais d’une initiative unique en France « QUELQUE CHOSE » un dispositif pour libérer la parole sur l’inceste .

 

Un objectif simple et essentiel : Il faut en moyenne 16 ans aux victimes pour parler de ce qu’elles ont subi. Durant toutes ces années, très souvent, de nouvelles violences surviennent.

Le projet « Quelque chose » a pour ambition de réduire ce temps en permettant aux jeunes de se libérer, de parler, en leur facilitant l’ accès à l’accompagnement des professionnels de santé.  Il s’agit d’augmenter leurs chances d’avoir une autre vie.

Quelque Chose, c’est un spectacle mais aussi des bords de scène en présence de psychologues et des ateliers de théâtre forum en milieux scolaire et carcéral.

I. « Quelque chose » – la pièce de théâtre 
Cette pièce, écrite par Capucine Maillard, est mise en scène par Andréa Bescond qui a obtenu le Molière du meilleur Seul en scène et le césar de la meilleure adaptation pour son film Les Chatouilles. Dans Quelque chose 4 femmes victimes d’inceste se rencontrent dans un groupe de parole, elle vont ensuite boire un verre et la nuit les emporte. De fous rires libérateurs en confidences intimes, meurtries dans leur chair, elles s’allègent, elles partagent, elles affrontent, elles renaissent.

Les “bords de scène”
“Il ne faut pas avoir peur de ses émotions, ce sont elles qui nous font bouger” Andréa Bescond. A l’issu de chaque représentation un bord de scène réunit un psychologue, l’autrice et les Commedien-nes. La parole est donnée au public. De nombreuses questions sont posées sur la pièce, mais aussi et surtout sur le sujet qu’elle traite : Quelles sont les conséquences de l’inceste ? Comment survivre à ces violences ? Quelles sont les solutions pour se reconstruire ? Est il nécessaire d’en parler ? Très souvent, des victimes s’expriment, témoignent. Chaque fois, ce sont des instants suspendus…

Ces bords de scène ouvrent un espace de parole nécessaire. Ils permettent également d’informer sur les réalités de ce fléau, ses conséquences, de rappeler l’importance de libérer la parole, de
nommer les dispositifs d’accompagnement pour les victimes. Lors des représentations scolaires, ils introduisent également les ateliers auxquels les jeunes vont participer.

II. Les ateliers en scolaire

Ces ateliers de 2 heures font suite à la pièce et au bord de scène. Ils se divisent en trois temps.

  1. Une discussion avec le-la psychologue autour de la pièce et des personnages pour évoquer les conséquences possibles de l’inceste (dissociation, anorexie, dépression, mésestime de soi…) afin d’amener les adolescents à prendre conscience de l’importance capitale de parler pour pouvoir être aidés.

  2. Une séance de théâtre participatif sur la libération de la parole ou les jeunes doivent convaincre un-e de leur ami-e qui subit des violences sexuelles, de demander de l’aide. L’ami-e est interpété-e par un-e comédienne. Les jeunes expérimentent concrètement leurs solutions et comprennent les difficultés de dire, la honte, culpabilité…

  3. Un temps d’information sur les dispositifs d’accompagnement et leurs accès. Les responsables présents (CPE, infirmières scolaire…) rappellent leur rôle de protection et d’écoute.

Un dispositif labellisé Unesco, en partenariat avec la Compagnie Aziadé

Objectifs

Un dispositif inédit : Passer par le cœur !

  • Une pièce de théâtre pour rendre sensible

  • Un temps d’échange pour informer

  • Un atelier pour expérimenter la libération de la parole

Public

  • Collégiens à partir de la 4ème

  • Lycéens

  • Jeunes accompagnés par la PJJ

Organisation

  • La pièce est jouée au théâtre ou sa captation vidéo est projetée en cinéma, suivi de “bords de scène” animés par des animateurs et psychologues

  • Les ateliers dans les classes, mobilisent 4 adultes : un animateur.trice, deux acteurs.trices, un.e psychologue

  • Les professionnels de la santé de l’établissement sont invités à s’impliquer

Thématiques

Aujourd’hui, 1 enfant sur 10 est victime d’inceste, soit une moyenne statistique à l’échelle nationale de 3 enfants par classe ! Si l’on considère également les victimes de pédophilie et d’agression sexuelle sur le Web (3 sur 10) et si l’on tient compte de la honte et de la culpabilité qui empêchent, encore aujourd’hui, de nombreuses victimes de parler, on réalise que ce que l’on voudrait être un tragique fait divers est en réalité un système de violence généralisé, dont les conséquences individuelles et sociales constituent un véritable problème de santé publique qui impacte un nombre considérable de personnes.

Pour mettre fin à ces violences et bénéficier des dispositifs d’accompagnement, il n’y qu’une seule porte d’entrée… PARLER. On sait qu’il faut en moyenne 16 ans pour poser des mots sur ce que l’on a subi dans l’enfance, et que durant ces 16 années, de nombreuses autres violences surviennent. Agir le plus en amont possible sur la prise de conscience de ces faits, et favoriser la libération de la parole des jeunes, permet de réduire ce temps et d’envisager des pistes concrètes dont des stratégies d’action dans une démarche de prévention de ces violences.

Les impacts de l’inceste sont connus, et pèsent sur les compétences psychosociales des individus, sur les systèmes familiaux avec une très forte tendance à la reproduction des violences, et sur la société par répercussion (dysfonctionnements relationnels et comportementaux). Le dispositif vise à contribuer à la prévention de ces phénomènes par la médiatisation des enjeux, et au suivi et à l’accompagnement des victimes.

GALLERIE

VOIR

 

Intervenants.es

Toutes nos animations sont assurées par des membres de Envies-Enjeux, passionnés de partage et de transmission.

 

Animation sur-mesure

Journée complète d’animation avec différents ateliers… Intervention de deux heures s’intégrant dans un planning bien défini… N’hésitez pas à nous contacter pour créer un programme sur-mesure. Nos prestations sont modulables et s’adaptent à vos besoins. Elles comprennent bien entendu la mise à disposition des jeux et outils nécessaires.

Passionés.ées
& militants.es

 

Ensemble sur la voie
de la coopération

L’éducation relationnelle est au coeur de nos activités et chaque animateur.rice EnVies EnJeux est formé.e aux pratiques coopératives, à la gestion des conflits, à la communication sans violence, au théâtre-forum et à l’animation de cercles de parole et de jeux de rôle.

Nous aimons rencontrer la diversité des vécus, des réflexions, des envies, des doutes, des convictions, des expériences concrètes de terrain… Tout cela nourrit nos pratiques et nous permet de confronter nos idées et nos outils aux réalités complexes de celles et ceux qui agissent au quotidien pour que notre vie individuelle et collective en société soit riche, agréable, paisible et épanouissante.

 

contact ENVIE-ENJEUX 

 
 

Nos réseaux sociaux

Articles récents

Actualités

CITIZEN-LIGHT TV -MIRACLES ET PROPHÉTIES- ÉPISODE 1

MIRACLES ET PROPHÉTIES : Épisode1 Des invités inspirants et inspirés pour prendre un peu de hauteur ! Didier van Cauwelaert Romancier, scénariste, dernier ouvrage  » L’insolence des miracles » à ses